Marie-Alix couche toi là…

Le porno ce n’est pas chic ?

Quand une fille de prolétaire s’adonne à des activités pornographiques, on lui trouve de suite toutes sortes d’excuses. Elle n’a que ça pour payer ses études, elle vend son cul pour manger… la pauvre Cendrion dansant cul nu, les pieds à coté de ses pantoufles, l’anus en citrouille et n’ayant pour marraine nourricière qu’une seule fée, la fellation. Indigente princesse du peuple obligée de s’enfiler des dizaines de princes peu charmants, bien plus de pervers que de vair…  mais quand il s’agit d’une bourgeoise se dévêtant au milieu du luxe et écartant ses fesses à la face du monde entier sur fond de dorure dix-huitième… a-t-on enfin le droit de s’exclamer non sans une certaine gourmandise libidineuse totalement déculpabilisée, « Oh la salope ! » ?..
Hein ! Non ? Il faudrait encore se demander si son riche beau-père ne l’a pas tripoté dans la salle de bain du voilier familial vingt ans plus tôt ? Notre société n’aurait-elle pas un problème avec la culpabilité, je ne dis pas que toutes les situations amorales précitées n’existent pas, mais de là à entacher toutes manifestions érotiques féminines de soupçons, il ne faut pas voir le mal (et l’oppression du mâle) partout. Il y a surtout des femmes qui aiment se montrer, être regarder, et faire de l’argent ainsi !
Riche et nue...

ARTICLES ASSOCIES :
Cul nu vous invite à voir toute la scène en cliquant sur la photo...
photo cul

2 commentaires

  1. fred
    Posted 6 novembre 2013 at 10 h 02 min | #

    moi xxl

  2. fred
    Posted 6 novembre 2013 at 10 h 02 min | #

    bonjours a toutes

Postez votre commentaire.

Votre email ne sera pas publiée.