L’érotisme et le destroy, un étrange mélange.

Depuis la naissance du punk, puis avec les vagues gothique et emo, un érotisme dissident échappant aux règles esthétiques habituelles a fait son apparition. Parfois proche du SM qui lui aussi a réinventé un système de valeurs propre, les égéries destroy ne se départissent jamais d’une attitude plus grave (voir plus profonde) que les starlettes ordinaires. On montre ses fesses mais on garde son style… peut-être pas très naturel mais assurément très excitant. Tout est dans la maîtrise que l’on a sur la façon de présenter et de proposer son corps à l’autre. Devenir un être sublimé par ses tatouages, son originalité et son sérieux (apparent)… bon ok les psy vont dire que c’est se cacher pour ne pas s’assumer, mais si ils étaient à l’aise eux-même avec le sexe, ils n’auraient pas eu besoin de faire douze ans d’études pour se taper des nanas…
érotisme et mode destroy

Cul nu vous invite à voir toute la scène en cliquant sur la photo...
photo cul

Un commentaire

  1. Anonyme
    Posted 2 avril 2013 at 19 h 51 min | #

    tes conne

Postez votre commentaire.

Votre email ne sera pas publiée.