De sexy à cochon, s’affranchir de l’idée de vulgarité !

On oppose souvent  le sexy au porno, mais comprenons nous vraiment ce qui nous pousse à faire une différence entre les deux… Nos excuses sont l’esthétisme, l’absence de vulgarité… Sous un bel éclairage, sourire au photographe en tirant sur son string serait de l’art, alors qu’ouvrir sa moule face à l’objectif ou se faire une double pénétration avec des godes seraient dégradants. Pourtant tout ça n’est que la manifestation à des niveaux différents des mêmes désirs. Et la limite que nous inventons pour séparer les deux, est en fait l’expression de ce que nous assumons ou non dans notre libido. L’image X nous renvoie à notre propre image de nous-même, et nous voulons nous représenter beau et désirable, mais rarement vautré dans la réalité de nos plaisirs charnel. Pourquoi ? Pour les autres bien-sûr ! Nous laissons entrer les besoins de notre marionnette sociale, même dans nos considérations les plus intimes et personnelles…
belle et salope...

Cul nu vous invite à voir toute la scène en cliquant sur la photo...
photo cul
Postez votre commentaire.

Votre email ne sera pas publiée.